Actualités des Membres - Mars 2024

Chaque mois, nous mettons en lumière l'actualité de nos membres et partenaires au sein de notre rubrique dédiée.

Découvrez ci-dessous les actualités phares de mars 2024.

 

  • Naval Group a été choisi par les Pays-Bas pour construire quatre sous-marins Barracuda, premier export du modèle à l’international. Entamé en 2015, le projet avait pour objectif de remplacer les quatre sous-marins de classe Walrus lancés dans les années 1990, afin de fournir des submersibles avec une grande autonomie et pouvant réaliser des opérations loin des bases. Naval Group a remporté la compétition qui l’opposait à Thyssenkrupp et à Saab, allié à Damen sur ce projet. Le contrat est encore en négociations, mais va se situer entre 4 et 6 milliards d’euros, un coût supérieur à l’achat de nouvelles frégates pour l’armée néerlandaise. Cet accord inclura également des dispositions visant à renforcer la base technologique et industrielle des Pays-Bas, même si l’assemblage du modèle aura lieu sur les chantiers navals de l’entreprise française. Naval Group, détenu majoritairement par l’Etat Français, travaille également sur un projet de construction de douze nouveaux navires de lutte contre les mines, commandés par les Pays-Bas mais aussi par la Belgique.  
  • Van Moer, société logistique en plein essor, reçoit un investissement de 41 millions d'euros de la part d'Ackermans & van Haaren, renforçant ainsi ses ambitions de croissance. Dirigée par Jo Van Moer, l'entreprise familiale rivalise avec succès dans la zone portuaire d'Anvers, où elle est devenue un acteur incontournable. Cette injection de fonds fait suite à un investissement antérieur de 12,5 millions d'euros en 2021, soulignant la confiance continue des investisseurs dans le potentiel de Van Moer. Cette nouvelle augmentation de capital, accompagnée d'une participation de 25 millions d'euros du couple fondateur, porte la participation d'Ackermans & van Haaren à 32,4 %. Cette décision stratégique confirme l'engagement à long terme de ces acteurs clés dans le succès futur de Van Moer. Les résultats financiers impressionnants de Van Moer, avec un chiffre d'affaires passant de 222 millions à 327 millions d'euros entre 2021 et 2023, témoignent de son succès croissant sur le marché. Cette croissance soutenue est également le résultat de l'application efficace du modèle "one stop shop" de Van Moer, qui garantit une efficacité maximale pour les clients. Parallèlement à cette augmentation de capital, Ackermans & van Haaren acquiert également 33,3 % du capital de Blue Real Estate, soulignant ainsi leur engagement commun envers la diversification et l'expansion. Cette initiative témoigne de la vision à long terme des deux entreprises et de leur volonté de diversifier leurs activités. Cette nouvelle étape marque une ère de croissance prometteuse pour Van Moer, consolidant sa position de leader dans le secteur logistique et ouvrant la voie à de nouvelles opportunités d'expansion et de développement sur le marché mondial. 
  • Univercells, entreprise wallonne, a signé un protocole d'accord pour établir un écosystème biopharmaceutique au Nigeria, soutenant ainsi les efforts du pays pour accroître son autonomie en matière de production de vaccins et de médicaments. Avec une population de 220 millions d'habitants, le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, aspire à une plus grande autonomie pharmaceutique, rejoignant ainsi d'autres États du continent dans cette volonté. Actuellement, l'Afrique ne produit que 1% des vaccins qu'elle consomme. La collaboration entre Univercells et le Nigeria se concentrera sur l'évaluation des besoins régionaux en matière de santé, mettant à profit l'expertise stratégique et technique de l'entreprise. Un soutien sera également apporté au développement d'une main-d'œuvre qualifiée. Univercells envisage le transfert de technologies d'ARN messager à des partenaires locaux, ainsi qu'une coopération dans la recherche, le développement et la fabrication de vaccins et de traitements, notamment le vaccin contre la fièvre de Lassa. Par le biais de sa filiale Unizima, Univercells a déjà établi plusieurs collaborations en Afrique, notamment au Sénégal et en Afrique du Sud, en travaillant sur le terrain et en développant de nouvelles capacités de biofabrication et de main-d'œuvre. Des projets similaires sont également en cours au Kenya. Cette initiative marque un pas important vers l'autosuffisance pharmaceutique en Afrique, tout en renforçant le positionnement d'Univercells en tant qu'acteur clé dans le développement et la production de solutions biotechnologiques innovantes. 
  • Proximus a réussi à obtenir un financement supplémentaire en émettant un emprunt obligataire à 10 ans, levant ainsi 700 millions d'euros auprès de 90 investisseurs institutionnels européens. Cette émission a suscité un vif intérêt sur le marché financier, avec un carnet de commandes dépassant les 1,6 milliard d'euros, soit une sursouscription de 2,2 fois. Cet engouement témoigne de la confiance des investisseurs dans la qualité et la solidité de Proximus en tant qu'emprunteur. Avec un coupon de 3,75%, Proximus a pu offrir des conditions plus attractives aux investisseurs par rapport à une transaction similaire réalisée il y a six mois, où le coupon était de 4,125%. Cette levée de fonds s'inscrit dans la stratégie de financement de l'acquisition de l'entreprise indienne de logiciels Route Mobile, pour laquelle Proximus prévoit d'investir 59,2 milliards de roupies, soit environ 643 millions d'euros, afin d'acquérir une participation majoritaire de 57,6%. Cette acquisition vise à fusionner Route Mobile avec la filiale logicielle de Proximus, Telesign, afin de devenir un acteur mondial dans le domaine des CPaaS (Communications Platform as a Service). Cette nouvelle orientation vers les services technologiques constitue un pari sur l'avenir pour Proximus, alors que les revenus des services de télécommunication traditionnels sur le marché domestique atteignent un plateau. Selon Guillaume Boutin, CEO de Proximus, cette diversification vers les services technologiques devrait devenir un moteur de croissance majeur pour l'entreprise, avec l'objectif de générer la moitié de son chiffre d'affaires à l'étranger dans les trois prochaines années. 
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin