Comités  •  Ressources Humaines

Retour sur le comité RH « La Grande Démission et la Rétention des Talents » animé par Pierre Collowald, Managing Partner chez Robertson & Associates

Retour sur le comité RH « La Grande Démission et la Rétention des Talents »

Mardi 28 juin 2022, le comité RH de la CCI France Belgique s’est réuni pour sa deuxième rencontre de l’année, en partenariat avec SD Worx.

Durant ces deux heures d’échange, Pierre Collowald, Managing Partner chez Robertson & Associates, a balayé plusieurs sujets autour du thème de « La Grande Démission ».

Les 5 points clés de la conférence

 

  • Le marché mondial du recrutement est en pleine ébullition, étant passé de 13 milliards d’euros en 2020 à 21 milliards d’euros en 2022. Ce niveau d’activité, jamais égalé depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, est en partie lié à un rattrapage des années Covid, mais est surtout dû à une tendance croissante des employés à changer de vie : c’est ce qu’on appelle « La Grande Démission ».
     
  • Les générations X et Z, soit les 45-55 ans et les 20-25 ans, sont les plus concernés par ce phénomène. Quatre profils se distinguent particulièrement : le slasher, qui monétise ouvertement une activité complémentaire telle que la crypto ; l’IT manager, qui, en travaillant 1 à 2 jours par semaine en indépendant, peut consacrer le reste de sa semaine à ses projets personnels ; le nomade, qui part plusieurs mois voire années en voyage ; et le consultant, qui peine à garder sa motivation sur le long terme.
     
  • Le géant du conseil Deloitte a tenté par différentes études d’identifier les raisons derrière la croissance des départs, soulignant notamment le manque de reconnaissance au travail, le manque d’opportunité de carrière et l’envie de changer d’environnement. De même, la détérioration de la work life balance et la frustration du décalage entre les valeurs du talent et celle de son entreprise sont aujourd’hui devenus actes de démission.
     
  • Il est donc essentiel pour l’entreprise de comprendre les valeurs de ses employés, qui cherchent de plus en plus à trouver leur ikigai. Ce concept japonais désignant la « raison d’être » représente l’intersection parfaite entre ce que le talent aime, ce pour quoi il est doué, ce pour quoi il peut être payé et ce dont le monde a besoin. Les talents aujourd’hui cherchent à donner un sens à leur travail et à entremêler passion, profession, vocation et mission.
     
  • Un bon complément à l’ikigai réside dans les tests de personnalité et de valeurs du talent. Pierre Collowald a ainsi mentionné le questionnaire de Shalom Schwarz sur les 10 valeurs fondamentales que sont l’autonomie, la stimulation, l’hédonisme, la réussite, le pouvoir, la sécurité, la conformité, la tradition, la bienveillance et l’universalisme. Ces différentes valeurs se différenciant par le type de motivation qu’elles expriment, pouvoir déterminer au recrutement les valeurs du candidat est un puissant outil pour lui proposer un poste en alignement avec ses attentes, et ainsi maximiser son engagement long terme.

La réunion s’est finalement conclue autour d’un déjeuner avec les questions des membres sur les outils de rétention des talents.

Un grand merci à Pierre Collowald pour son intervention et à Hughes Thibaut pour son soutien de l’événement !
 

 

Retour en images

 

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin